ТL'entrevue a été effectuée avec la société "Müritz-Biomassehof GbR Varchentin". L'actionnaire Andreas Tornow a répondu aux questions. Depuis 1999, une union de quatre sociétés agit en tant que communauté d'intérêts nommée "Müritz-Biomassehof GbR". Le but de la communauté est le développement urable et multifonctionnel dans le secteur des énergies renouvelables, spécifiquement la création d’utilisations modèles de produits primaires renouvelables.

 

Dans quel secteur votre société agit-elle ?

Le Müritz-Biomassehof est une entreprise agricole et cultive entre autres, des graines de colza. Nous travaillons dans plusieurs directions à cette occasion : la production de la biomasse, la production d’énergie à partir des énergies renouvelables, l’amélioration des infrastructures touristiques et le transfert de connaissance avec d'autres entreprises agricoles.

 

Quel type d'énergie est principalement employé dans votre secteur ?

Naturellement nous employons l'électricité conventionnelle, mais nous sommes intéressés par une reconversion vers des énergies renouvelables et projetons l'utilisation de l’énergie solaire ou éolienne à l'avenir. Déjà à l’heure actuelle, nous employons l'huile de graine de colza comme carburant pour nos véhicules. Pour le chauffage de notre bâtiment de bureau, des fours à bois ont été installés.

 

Quel pourcentage d’énergies renouvelables est employé dans votre société ?

Notre besoin total en énergie est couvert à 75-80 % par l’énergie renouvelable.

 

Pour quel usage employez-vous l’électricité des énergies renouvelables dans votre société ?

Nos véhicules agricoles fonctionnent entièrement à l'huile de graine de colza. Pour cela, il a fallu rééquiper les moteurs. Notre système de chauffage reçoit l'énergie des fours à bois.

 

Pourquoi votre société a-t-elle choisi ce type d'énergie ?

D'une part, nous essayons de devenir plus indépendants et plus écologiques grâce à l'utilisation d'huile de graine de colza, par exemple. La graine de colza est un produit de base renouvelable et peut être cultivée en grandes quantités. Mais les raisons économiques jouent également un rôle important.

 

Connaissez-vous des programmes qui font la promotion des énergies renouvelables ?

Oui, en fait il y a quelques programmes. Cependant, la plus grande partie de l'investissement nécessaire a été financée par notre société.

 

Où avez-vous acquis la connaissance pour mettre en oeuvre ces technologies ?

Mon savoir-faire dans cette matière est basé principalement sur l'initiative et un apprentissage autodidacte. Mais l’embauche de personnel qualifié en conséquence et l'échange de savoir-faire entre collègues ont également élargi notre connaissance.

 

Avez-vous été aidé pour la mise en œuvre des énergies renouvelables ?

Nous n'avons demandé aucune aide. La mise en œuvre des technologies a été complètement autofinancée.

 

Quel autre type d'appui avez-vous obtenu ?

Pour l'utilisation d'huile de graine de colza comme carburant, nous ne payons pas la taxe pétrolière et écologique ainsi que pour le diesel. Dans ce sens, c'est un allègement d'impôt indirect pour nous.

 

A-t-il été nécessaire pour votre société d’augmenter le capital ?

Par la conversion d’huile de graine de colza en carburant ordinaire, il était nécessaire d'installer les presses correspondantes pour mouler à froid et une station de gaz de pétrole de graine de colza. Un capital additionnel a été exigé pour cette acquisition.

 

Est-il techniquement possible d’utliser plus d’un type d’énergie renouvelable dans votre société ?

En ce moment, nous travaillons sur la planification d'une usine pour fourneaux à bois. L'installation d'un système d'alimentation solaire est projetée pour cette année. Par conséquent, il est donc possible d'appliquer différentes technologies d'énergie régénératrice à notre société.

 

Quels impacts la mise en œuvre des énergies renouvelables a-t-elle eu sur votre société et votre environnement (société) ?

Par nos efforts et par la mise en œuvre des énergies renouvelables, des emplois ont été sauvés et aussi créés. D'autre part, la vie et le travail ont été renforcés dans le village. Et nos ventes ont augmenté depuis que nous vendons le surplus d'huile de graine de colza.

 

Avez-vous eu besoin d'une formation complémentaire dans le secteur des énergies renouvelables et en demandez-vous pour votre personnel ?

Je me suis personnellement formé par l’expérience pratique, l'auto-apprentissage et l’échange de savoir-faire avec des collègues. Les fabricants ont offert une formation additionnelle gratuite sur les produits. Pour notre personnel, nous avons besoin au minimum des connaissances de base dans le domaine des énergies renouvelables. Toutes les qualifications additionnelles ont été bien sûr souhaitées.

 

Quel type d'éducation préféreriez-vous et comment pouvez-vous la financer ?

Je préfère l'apprentissage flexible en considérant que c’est le plus approprié pour une formation permanente. Un système mixte de formation présentielle et eLearning ou un échange d’expériences est à mon avis, le système le plus efficace pour me former ainsi que pour mon personnel. La formation continue est financée par notre société, l’initiative de chacun est évidemment la bienvenue.

 

Votre société vise-t-elle un type de certification ?

En ce moment, nous sommes occupés avec la réalisation de nouveaux projets et nous travaillons sur l'expansion de nos atouts techniques. Par conséquent, aucune somme d’argent n'est disponible pour une certification à l'heure actuelle. Mais c'est également une décision personnelle : nous sommes confiants dans la qualité de nos produits et de nos services, et nos clients nous l’ont confirmé à maintes reprises.

 

A votre avis, quels impacts positifs, la mise en œuvre des énergies renouvelables a-t-elle eu sur vos environnements et comment cela a-t-il été accepté dans la population ?

Pour la mise en place des énergies renouvelables, il y eu un retour positif sans aucune exception. L'intérêt pour ces technologies est grand, de sorte que nous offrons maintenant des services de conseils et de développement de projets.

En résumé, je peux dire que la conversion en sources renouvelables d'énergie est un bénéfice écologique, social et économique pour notre société, la région et l'environnement.